Yourte

La peinture impressionniste ne pouvait pas naître ailleurs. Les paysages d'Europe se succèdent dans un continuum de demi-teintes, se modifient par petites touches. C'est l'oeil du voyageur qui peu à peu perçoit le glissement, du vert sombre des denses forêts allemandes au vert tendre des prairies normandes, des longues plages de sable blanc, si plates qu'elles se confondent avec la mer, grise, de la Belgique, aux calanques rocheuses de Méditerranée, des landes à genêts des pays celtiques aux pelouses alpines, où fleurissent, au printemps, l'edelweiss et la gentiane.Ne perdez pas une minute et louez votre yourte dès aujourd’hui pour votre prochain voyage à l’étranger en Europe !

En savoir plus sur Yourte
En savoir plus sur:

Yourte

Nature en Europe avec votre location yourte !

La peinture impressionniste ne pouvait pas naître ailleurs. Les paysages d'Europe se succèdent dans un continuum de demi-teintes, se modifient par petites touches. C'est l'oeil du voyageur qui peu à peu perçoit le glissement, du vert sombre des denses forêts allemandes au vert tendre des prairies normandes, des longues plages de sable blanc, si plates qu'elles se confondent avec la mer, grise, de la Belgique, aux calanques rocheuses de Méditerranée, des landes à genêts des pays celtiques aux pelouses alpines, où fleurissent, au printemps, l'edelweiss et la gentiane.Ne perdez pas une minute et louez votre yourte dès aujourd’hui pour votre prochain voyage à l’étranger en Europe !

La nuance n'exclut ni la grandeur ni le caractère. L âme peut s'exalter au spectacle des chaos granitiques de Bretagne, balayés par une mer en furie. Elle peut s'abîmer dans la contemplation des paysages désolés du Connemara, s'oublier dans les altières frondaisons de la montagne corse.

Les Européens entretiennent avec la nature une relation ambiguë. Ils l'aiment sauvage mais ont très tôt prétendu la dompter, la domestiquer, agissant, selon l'impératif cartésien, en « maîtres et possesseurs de la nature ». Les paysages portent, pour la plupart, l'empreinte du travail de l'homme. Celle-ci est particulièrement visible aux Pays-Bas, où les polders voient éclore les emblématiques tulipes, issues de maintes sélections et hybridations. L'emprise humaine ne cesse de s'étendre mais, dans le même temps, progresse le respect de la nature. Des millions d'hectares sont protégés, où s'exprime toute la diversité des écosystèmes d'Europe.